Skip to content

ArchLinux sur SpareBabasse

29 août 2010

Logo ArchlinuxLe titre semble étrange, mais SpareBabasse est une vieille machine sur laquelle je fais des tests. J’ai trois disque durs dessus, ce qui me permet de faire tourner plusieurs systèmes d’exploitation en parallèle.

Comme je cherche en ce moment à trouver un Système d’exploitation pour mon travail, je fais quelques tests.

Dans cet article, je vais décrire l’installation et mes premières impressions. Attention, ce qui est fait dans cet article ne correspond pas forcément à votre configuration matérielle et je n’entre pas dans les détails.

Installation

J’ai opté de télécharger l’image i868 en torrent http://mir.archlinux.fr/iso/latest/archlinux-2010.05-core-i686.iso.torrent. Le téléchargement de l’image iso qui fait 324 Mo a pris environ 10 minutes. C’est vraiment remarquable! Vu que pour certains OS, ça m’est déjà arrivé de galéré plusieurs heures. Fichtre, c’est prendre un café qui me ralentit!

Bon lors de l’installation, il est recommandé d’avoir un second PC pour garder un œil sur le wiki: http://wiki.archlinux.fr/install/base, ça permet d’éviter les erreurs.

Dans les grandes lignes :

Première chose, il est demandé de se logger :

login :  root

Pas de password.

Choisir le clavier, tapez km. Classiquement pour des français, choisir fr-latin9. Plus de détails sur le wiki (pour laptop, suisse, belge, etc). Astuce: « km » avec le qwerty se tape « k, ».

Ensuite, il propose le choix du console font, j’ai pris lat9w-16.psfu.gz. Mais je ne suis pas sûr que ce soit le meilleur choix.

On lance l’installation:

/arch/setup

Là, un menu apparaît, il va falloir les prendre un par un.

Le premier est très clair. Le second aussi. Donc je passe.

Pour le troisième, Prepares Hard Drives, j’ai choisit Auto-prepares, puisque mon disque dur sera dédié à ArchLinux. Les questions sont très claires et j’ai gardé les valeurs par défaut, qu’il faut changer selon son utilisation.

Pour la quatrième, select packages, j’ai pris base et base-devel. Pour les second types de packages, il faut se renseigner ou les connaître. Ensuite, on installe les packages. Jusque là, c’est assez claire.

Le sixième point , dans lequel il va falloir éditer les fichiers de configurations.

Dans /etc/rc.conf, LOCALE= »fr_FR.utf8″ , HOSTNAME= »SpareBabasse ». Attention les guillemets fonctionnent mal sous WordPress (mon blog ;)).

Dans /etc/hosts/, vérifiez que le nom de votre machine y figure:

127.0.0.1               localhost.localdomain   localhost SpareBabasse

Dans /etc/hosts.allow, j’ai mis sshd 19.2.168.0. : allow, comme proposé dans le wiki pour autorisé les connexions ssh depuis le réseau local.

Dans /etc/locale.gen, il faut décommenter (effacer le #) les trois lignes en fr_FR* (si vous êtes Suisse, ce n’est pas celles-là!).

Dans /etc/pacman.conf, j’ai ajouté le dépôt archlinux.fr. Il faut ajouter :

[archlinuxfr]
Server = http://repo.archlinux.fr/i686 ou x86_64

Dans /etc/pacman.d/mirrorlist, choisissez vos miroirs. Et mettez les dans l’ordre de préférence (choisissez en un près de chez vous). Sur ce point, le wiki ArchLinux.fr ne semble pas à jour.

Dans Root-Password, choisissez le mot de passe root. Puis allez sur Done. Le plus dur est fait!

On atteint le septième et dernier point, Install BootLoader.  Choisir Grub et le fichier est pré-rempli. Installez le dans /dev/sda (Attention, il y a des cas particuliers comme pour le RAID).

Allez sur Exit Installation. Et tapez reboot après avoir enlevez le CD d’installation.

Voilà, c’est fait.

Une mise à jour peut-être nécessaire, faire deux fois:

pacman -Syu

Ajout d’un utilisateur

Bon le système n’a rien pour le moment. Il va falloir créer un compte et charger un bureau.

Création de l’utilisateur:

useradd -m -s /bin/bash boutor
passwd boutor
usermod -G users,wheel,audio,optical,lp,scanner,log,power,floppy,storage,video boutor # ceci autorise l'utilisation de la carte son, CD-Rom, etc.

Sinon la commande adduser permet de faire cela de manière interactive. Je n’ai pas réussi (problème de date?).

Installation de l’interface graphique

Il va falloir installer Xorg:

pacman -S xorg

Pour installer les drivers graphiques qui conviennent, allez là : http://wiki.archlinux.fr/howto/indispensable/xorg.

Si vous avez installé le mauvais pilote, par exemple nvdia, faire :

pacman -Rcns nvidia   # Eventuellement pacman -Rcns nvidia-utils

pacman -S libgl

Installation de XFCE

pacman -S xfce4

pacman -S xfce4-goodies # optionnel, mais plein de truc utiles.

Vous pouvez lancer le bureau avec startxfce4 pour tester.

Pour que XFCE se lace au démarrage:

pacman -S slim

Et dans /etc/rc.conf, ajoutez @slim la ligne DAEMONS = ( … @slim)  #(avant la fermeture de parenthèse).

Pour le moment, lorsque SLIM est lancé le système ne va rien faire.

Il faut dans /root/ et dans /home/boutor créer  le fichier .xinitrc et y mettre:

#! /bin/sh
exec startxfce4

Ensuite il faut aller éditer /etc/slim.conf, le fichier est très compréhensible. Je conseille de mettre num_lock on et de changer les thèmes.

Voilà, ça devrait fonctionner. Si vous faîtes un loupé qui bloque tout. Comme rebooter avant d’avoir mis en place le .xinitrc, ce qui fait que le login va bloquer sur la page de login. Voici, une petite astuce. remettez le CD d’installation, lancer ArchLinux comme pour l’installation. Le but est d’atteindre le disque dur pour modifier ce qui manque.

cd /media
mkdir dd1
mount /dev/sda3 dd1 #(le numéro de sda peut changer, faîtes des essais successifs).
cd dd1
ls
cd /home/boutor
nano .xinitrc

Voilà pour l’exemple.

Premières impressions

L’installation n’est pas la plus simple du marché, mais beaucoup d’infos sont disponibles. Cela demande un peu de recherche, mais je pense que le présent article réduit pas mal les recherches dont j’ai eu besoin.

Concernant le système, il est rapide. Et j’aime le côté minimaliste qui permet d’avoir un système réduit aux outils nécessaire. On ne se ballade pas la ribambelle de programmes qui ne nous servent pas, comme sur Ubuntu par exemple. En contrepartie, il faut tout installer. Des thèmes archlinux sont disponibles et très beaux.

Il ne me reste plus qu’à tuner Xfce et tout sera très bien.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :