Skip to content

Ecologie et OS

24 décembre 2009

Je fais une comparaison d’un point de vue énergétique de mon PC selon si j’utilise Ubuntu ou Windows.

Avec Ubuntu :

  • Temps de démarrage : Affichage du Bureau  38 secondes
  • Temps de démarrage : l’utilisateur a la main sous Firefox 47 secondes
  • Utilisation CPU à vide                        8%
  • Utilisation RAM à vide                       244 Mo
  • Utilisation CPU avec un Firefox           17 %
  • Utilisation RAM avec Firefox               295 Mo
  • Utilisation CPU VLC et vidéo 700 Mo   32 %
  • Utilisation RAM VLC et vidéo 700 Mo  304 Mo
  • Temps d’extinction    8 secondes

Bien sûr pour voir la RAM et le CPU, je dois avoir un moniteur système d’ouvert qui est donc à prendre en compte.

Cependant le moniteur système Ubuntu et Windows sont très ressemblant, on supposera qu’ils ont un impact proportionnel à l’OS.

Avec Windows :

  • Temps de démarrage : Affichage du Bureau 40 secondes
  • Temps de démarrage : l’utilisateur a la main sous Firefox  2 minutes 21secondes
  • Utilisation CPU à vide  10 % mais avec de forts pics
  • Utilisation RAM à vide  508 Mo
  • Utilisation CPU avec un Firefox 20 % mais avec de forts pics
  • Utilisation RAM avec Firefox     560 Mo
  • Utilisation CPU VLC et vidéo 700 Mo  18 %
  • Utilisation RAM VLC et vidéo 700 Mo 485 Mo
  • Temps d’extinction  27 secondes

En regardant ces test, on peut dire que Windows consomme en général un peu plus de CPU qu’Ubuntu, sauf dans le cas de la vidéo. La précision de mes mesures étant très relatives, il faut les prendre avec attention. Du point de vue de la RAM, Windows est très gourmand. Mais les différences observées entre la RAM consommée à vide et avec un utilitaire lancé sont du même ordre sur les deux OS.

D’un point de vue temps de démarrage, l’affichage du bureau prend quasiment le même temps, mais nous n’avons pas la main tout de suite sous Windows. Ce qui fait que la différence est énorme. Avantage pour Ubuntu avec un gain de temps de 66% (on divise quasiment par trois).

Le temps d’arrêt est là aussi trois fois plus court.

D’un point de vue consommation d’énergie, il aurait fallut que j’ai une série de tâche à faire identique sous les deux OS et que j’ai un Ampèremètre. Ce que je n’ai pas.

Du coup en première approche, comme le système Ubuntu va moins remplir la RAM au démarrage, on peut estimer qu’à ce moment on a un gain d’énergie important, doublé par un temps nécessaire trois fois plus faible. De Même pour l’arrêt de la machine.

Pour l’utilisation une fois le PC allumé, un léger gain doit se sentir avec Ubuntu, puisqu’en général il utilise moins de CPU.

On ne peut sûrement pas parler d’un gain de l’ordre de 50 %. Mais gagner 10 % sur tous les PCs serait déjà un bon point.

Autre point positif avec Ubuntu, la vitesse CPU est beaucoup plus constantes, ce qui est un avantage (pas de pics). Je pourrais améliorer les résultats d’Ubuntu en utilisant un bureau XFCE (Xubuntu) et en mettant une gestion de l’énergie de manière à avoir le PC qui gère mieux sa charge.  Mais les gains doivent être minimes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :